Bien vous connaître 

Choisir votre destination en fonction de ce que vous aimez (culture, plein air, repos, etc.), mais aussi de son accessibilité.

Vérifier si vos capacités ont changé, surtout si votre déficience est liée à un accident, une maladie ou au vieillissement.

Bien préparer votre voyage pour mieux en profiter

Plus vous faites des recherches au sujet des endroits accessibles, plus votre voyage sera accessible. Même si vous trouvez un hôtel accessible, encore faut-il qu’il soit situé dans un endroit où il y a des restaurants, des activités et des moyens de transport accessibles.

Consulter d’autres personnes en situation de handicap
et qui ont des besoins semblables aux vôtres

N’hésitez pas à consulter les forums, blogues et sites Web sur les voyages accessibles pour avoir les commentaires d’autres personnes handicapées. Assurez-vous que l’information soit récente.

Consulter un agent de voyage

Un agent de voyage qui a été formé pour répondre aux besoins des personnes handicapées peut faire toute la différence dans la qualité et l’appréciation de votre voyage.

Liste complète des agents formés par Kéroul

Réserver à l’avance

Les hôtels qui ont des chambres accessibles n’en comptent généralement que quelques-unes, alors vaut mieux vous y prendre à l’avance pour réserver et demander une confirmation de réservation si possible. Il est bon de savoir qu’il y a davantage de chambres accessibles dans les centres urbains, que celles avec deux lits sont limitées et que les salles de bain accessibles comportent parfois une douche, parfois un bain, le tout étant variable d’un endroit à l’autre.  Spécifier à l’établissement hôtelier que vous avez besoin d’un banc de douche.

Spécifier vos besoins

Il est primordial de mentionner vos limitations et vos besoins spéciaux lors de votre réservation d’hébergement et de transport, et de communiquer à nouveau avec eux 48 heures à l’avance pour confirmer le tout.

Bien planifier votre itinéraire

Si l’on sait à quoi s’attendre, ça nous facilitera beaucoup la vie une fois rendu sur place. Il y a souvent plusieurs façons de se rendre à un même endroit, et certains endroits sont beaucoup plus accessibles que d’autres. Les déplacements seront-ils faciles, autant pour l’aller-retour qu’une fois sur place ? Voilà des éléments à valider absolument !

Avoir un plan B

Même dans les voyages les mieux planifiés, ça ne va pas toujours comme sur des roulettes. Devant les imprévus et les obstacles, que faites-vous ? Grève des transports, pile qui vous laisse tomber, erreur de réservation, chambre où le lit n’est pas à la hauteur promise, etc. Ayez un plan B ou encore le nom d’une personne qui peut vous aider à en trouver un en cas de besoin.

Apprécier votre voyage

Un voyage amène toujours son lot de plaisirs et d’appréhensions, mais il faut garder en tête que voyager, c’est accepter de sortir de son confort et que chaque problème a sa solution.

Vous avez planifié le plus possible, vous avez consulté d’autres personnes handicapées et vous avez des plans B ? Maintenant, appréciez votre voyage et sachez prendre avec humour les situations imprévues, quelles qu’elles soient… Après tout, ça fait partie de l’expérience du voyageur !